27/03/2011

COMME UNE OMBRE

Il serait temps que je me réveille

Que j’oublie ces rêves démentiels

Que je t’oublie dès ce soir

Entre nous y a jamais eu d’espoir

 

Aussi loin que ton sourire m’emmène

Pas de fin heureuse à cette scène

Il n’y a que dans les films qu’on voit ça

Ou le baisser se finit dans des bras

 

Et mon amour qui se dérobe

Me laisse comme une ombre sans vie

Et mon amour qui me transforme

Me laisse comme une ombre qui dépérit

 

A la peine il n’y a pas de remède

Arrive les larmes et puis on cède

Sous le poids de nos émotions

Et nous laisse comme à l’abandon

 

J’aurai voulu une autre issue

Maintenant je sais que c’est peine perdue

Ne plus jamais revoir ton regard

Me plonge à tout jamais dans le noir

 

Et mon amour qui se dérobe

Me laisse comme une ombre sans vie

Et mon amour qui me transforme

Me laisse comme une ombre qui dépérit

 

Il serait temps que je me lève

Que j’oublie ces rêves qui s’achèvent

Que je t’oublie pour de bon

Nous deux ce n’est juste qu’une illusion

 

Aussi tôt que la nuit se ramène

Mon coeur dira « adieu ma reine »

Il n’y avait pas de place dans le tien

Le mien mourra au pti matin

21:00 Écrit par ~?~ | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Coucou Seb,

Oui le we a été bon, j'espère que de ton côté aussi... On a fêté les 3 ans de Lukas... Je trouve les 4 dernières phrases génialissime dans le contexte poétique bien sûr... LOL
C'est dur de laisser tout derrière et de passer à autre chose mais c'est certainement nécessaire...

Bonne journée...

Bizzz...

JU...

Écrit par : petite Lune | 28/03/2011

Répondre à ce commentaire

bonne journée

Écrit par : micha | 28/03/2011

Répondre à ce commentaire

Quand ça se termine c'est toujours très dur, on se pose des questions, on souffre, mais faut bien avancer sinon, c'est sans arrêt pleurer.

Bonne journée

Cordialement katsu

Écrit par : katsu | 29/03/2011

Répondre à ce commentaire

coucou Sebastien
joli poeme

pas évident d'oublier l'ombre d'un hier , une ombre amoureuse disparue et pourtant le chemin du temps continu vers l'espoir d'une nouvelle lumière ,éclaircie de l'amour qui illumine les humains coeurs.

A+ du troubadour Emmanuel

Écrit par : autres rimes | 01/04/2011

Répondre à ce commentaire

Tes poèmes sont toujours aussi beaux, toujours tristes mais si vrais. "Le tricycle jaune" de Saez est une chanson magnifique ;-)

Écrit par : Fallen-Angel | 05/04/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.