20/06/2010

Il faut que tu me sauves

Comme si je n’avais plus envie de rien

Est-ce le bout du chemin ?

Qui arrive là bientôt

 

Comme si je n’avais plus de rêves

Qu’avant que tout commence, tout s’achève

Devoir repartir à zéro

 

Comme si je n’avais plus de vie

Vouloir partir en vrille

Et faire le grand saut

 

Comme si je n’avais plus de cœur

Comment aimer sans bonheur

L’espoir me fait défaut

 

Seul sans repère

Je désespère

De trouver mon ange, mon autre

Cet un enfer

Que je vis sur terre

Ma belle, il faudrait que tu me sauves

Ma belle, il faudrait que tu me sauves

 

Comme si je n’avais plus d’avenir

En fait capable de le prédire

Rien ne change après tout

 

Comme si je n’avais plus de raison

De croire en l’horizon

Ou d’aimer comme vous

 

Comme si je n’avais plus en main

Les cartes de mon destin

Dans mes yeux c’est le flou

 

Comme si je n’avais plus le temps

Il est mort à présent

Puisqu’il tourne comme un fou

 

Seul sans repère

Je désespère

De trouver mon ange, mon autre

Cet un enfer

Que je vis sur terre

Ma belle, il faudrait que tu me sauves

Ma belle, il faudrait que tu me sauves

 

Comme s’il ne reste plus que moi

Et mes mots si et là

Perdu pour de bon

 

Comme s’il ne restait que des morceaux

De mon corps en lambeau

Du néant au plus profond

 

Comme s’il ne restait plus d’espoir

Le jour n’existe plus que du noir

Et le vide tout autour

 

Comme s’il ne restait que de tout ça

Que des cicatrices qui ne guérissent pas

Adieu mon rêve d’amour

 

Seul sans repère

Je désespère

De trouver mon ange, mon autre

Cet un enfer

Que je vis sur terre

Ma belle, il faut que tu me sauves

Ma belle, il faut que tu me sauves

20:00 Écrit par ~?~ | Lien permanent | Commentaires (9)

Commentaires

booooooooooooooooooooooooooooooooooo

Écrit par : Michaeline | 21/06/2010

Répondre à ce commentaire

Je le trouve magnifique ce poème... Non franchement trop beau !...

Bonne journée...

Bizzz...

Ju...

Écrit par : Petite Lune | 22/06/2010

Répondre à ce commentaire

bon aprem;-)

Écrit par : Michaeline | 22/06/2010

Répondre à ce commentaire

bonjour seb oh que si tu as un coeur et malheureusement trop énorme pour que tu arrives à chasser ta peine
dis toi juste qu'un jour ton coeur se remettra à battre avec probablement des battements que tu n'auras jamais entendu auparavant ...et là ce sera pour toi un commencement qui ne te causera plus aucun tourment
tout gros bisoussssssss

il est superbe ton texte seb et tu n'as pas su m'empêcher d'en verser une larme

Écrit par : Anne Bilou | 22/06/2010

Répondre à ce commentaire

biz du soir

Écrit par : Michaeline | 23/06/2010

Répondre à ce commentaire

ca y est j'ai de nouveau le net, je peux enfin reprendre le plaisir de venir te lire !!! j'espére que tu vas bien !? bonne aprem a++

Écrit par : ptiote | 23/06/2010

Répondre à ce commentaire

... Très beau poème... Comme des souvenirs qui remontent à la surface en te lisant... Les moments où j'étais perdue, sans repères, sans personne autour de moi pour comprendre la douleur... Les souvenirs restent même si l'histoire s'est arrangée.

Écrit par : fall-en-angel | 23/06/2010

Répondre à ce commentaire

un coucou
en passant,Sebastien
sympathique poème.
bien amicalement et A+ d' Emmanuel

Écrit par : autresrimes | 23/06/2010

Répondre à ce commentaire

romantique pur sucre

Écrit par : Michaeline | 24/06/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.