17/01/2010

Nos routes s'achèvent

Des larmes d’amour sont tombées ce soir

Je ne voulais pas y croire

Hier tu me disais, non, chuchotait tout bas

Serre-moi fort et embrasse-moi

 

Que c’est il donc passé, pour changer l’histoire

J’aimerai tant savoir

Dans ma tête tout s’emmêle, non je ne vois pas

Si tu t’en vas, dis-moi au moins pourquoi !

 

Mais donc c’est ici, que nos routes s’achèvent

Chacun suis sa voie maintenant

Ici, j’ai perdu tout mes rêves

Moi qui en avais, tellement

 

Les doutes se sont immiscés dans ma petite vie

Je ne crois plus en rien c’est ainsi

Aimer ne provoque en moi que d’immense douleur

Et plus aucun battement qui vit dans mon cœur

 

La mort est venue hanter un peu mon esprit

J’ai cru que tout était fini

On m’a fait comprendre que c’était une erreur

Et qu’un jour ou l’autre je trouverai le bonheur

 

Mais donc c’est ici, que nos routes s’achèvent

Chacun suis sa voie maintenant

Ici, j’ai perdu tout mes rêves

Moi qui en avais, tellement

 

Des sourires d’inconnues me sont venus d’un coup

Mais ça ne me fait plus rien du tout

J’imagine qu’il faut plus de temps à mon chagrin

Pour oublier, les coups lancés du destin

 

Si les miens sont appréciés de bout en bout

C’est un moindre mal surtout

J’aspire quand même à de meilleur lendemain

Moi qui me suis combattu, pour devenir serein

 

Mais donc c’est ici, que nos routes s’achèvent

Chacun suis sa voie maintenant

Ici, j’ai perdu tout mes rêves

Moi qui en avais, tellement

 

Espérant le croiser, ce si beau regard

Qui m’aurai sauvé du noir

Mon cœur n’a plus d’amour n’est plus en joie

Il ne bat plus pour qui que se soit

 

Les rencontrent ne se font qu’au fruit du hasard

Il ne faut pas perdre espoir

Si c’est la bonne formule, ça je ne le sais pas

Mais c’est ce qu’on me dit, à chaque fois

 

Et si c’est ici que nos routes s’achèvent

Voyons ou nous mènent ces voies maintenant

Et si je fessai d’autres rêves

Moi qui en fais, tellement

 

Et si c’est ici que nos routes s’achèvent

Voyons ou nous mènent ces voies maintenant

Et si je fessai d’autres rêves

Moi qui en fais, tellement

20:00 Écrit par ~?~ | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Bonjour Seb,

Magnifique ce poème... Il faut laisser le temps faire son boulot... Mais ce qui nous empêche d'oublier, c'est de ne pas savoir pourquoi cela s'est terminé...

Bon lundi...

Bizzz...

Ju...

Écrit par : Petite Lune | 18/01/2010

Répondre à ce commentaire

merci pour ton com ...j'ai eu la réponse ..... que tu pourras voir sur mon blog, j'étais en train de mettre un article. comment va ??? beau texte ! ;)
bonne soirée bye

Écrit par : ptiote | 18/01/2010

Répondre à ce commentaire

laisser le temps au temps, et puis cela va aller mieux, Seb;-) bonne soirée

Écrit par : marylene | 18/01/2010

Répondre à ce commentaire

la fin d'une route, le début d'une autre... Cheminer seul ou à deux...
L'important c'est de continuer à avancer

bisous

Écrit par : Mariposa | 19/01/2010

Répondre à ce commentaire

des bisous!!!!!!! Et merciiiiiiiiiiiiiiiiii

Écrit par : marylene | 19/01/2010

Répondre à ce commentaire

re re re venue re re re LIRE ET C'EST BEAU!!!!

Écrit par : marylene | 20/01/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.