26/12/2009

Les paysages s'effacent

Quand on dit « je t’oublie »

C’est qu’on pense à quelqu’un

Qui est toujours dans notre esprit

Qui a du compter c’est certain

 

Je voulais juste qu’on reste ami

Même si on prenait d’autres chemins

Je ne pensai pas que tout finirait ainsi

Mais c’est ton choix et pas le mien

 

Les souvenirs refont parfois, surface

Les sourires sur nos visages, prennent place

Si je soupire en pensant a toi, me vient une grimace

Rien d’autre à dire, les paysages s’effacent

 

Je ne sais plus comment penser

J’avais tellement confiance en toi

Ou est donc passé notre amitié ?

Es-ce qu’elle existe encore ou pas ?

 

Il n’y a que toi qui peux juger

Mais es-ce que tu me répondras ?

Je ne peux faire que patienter

Tu comprends que pour moi, toujours tu compteras

 

Les souvenirs refont parfois, surface

Les sourires sur nos visages, prennent place

Si je soupire en pensant a toi, me vient une grimace

Rien d’autre à dire, les paysages s’effacent

 

Quand je dis « je t’oublie »

C’est que je n’y arrive pas

C’est que tu es toujours un peu ici

De ma mémoire toi, non, rien ne s’effacera

 

J’espérai juste qu’on reste ami

Mais bon si cela reste comme ça

Je ne t’ennuierai plus c’est promis

Cette fin est triste, et elle le restera

 

Les souvenirs refont parfois, surface

Les sourires sur nos visages, prennent place

Si je soupire en pensant a toi, me vient une grimace

Rien d’autre à dire, les paysages s’effacent

21:00 Écrit par ~?~ | Lien permanent | Commentaires (13)

Commentaires

j'aime bcp ! j'aime ntamment les deux premiéres phrases ! bon repos a toi alors bonne soirée bye

Écrit par : ptiote | 26/12/2009

Répondre à ce commentaire

hello ne t'inquiète pas mais j'ai disparu de la circulation, trop de mauvaises langues ET JALOUSIES chez Skynetblogs et marre de perdre mon temps, bisous, toujours une aussi belle écriture!;-)
moi , je vole vers d'autres contrées :-)))
@+
iSA.

Écrit par : zabou | 26/12/2009

Répondre à ce commentaire

des larmes aux yeux me viennent quand je lis ton texte....tu as su retranscrire ce que je ressens....et apparemment ....meme si j'essaie d'y penser moins.....rien n'est refermé....meme si j'ai decidé de pardonner....
ces deux phrases :
Les souvenirs refont parfois, surface

Les sourires sur nos visages, prennent place....
pourquoi pas avoir nos sourires qui se rejoignent comme avant?
plutot que de les avoir chacun de notre coté...sans le savoir vraiment....
c'est triste! mais c'est la vie....

Écrit par : Nadège | 27/12/2009

Répondre à ce commentaire

tu serais très étonné de lire ce que je fais;-)
vive Saez:-)))

Écrit par : marylène | 27/12/2009

Répondre à ce commentaire

Je viens de lire ton texte avec Anthony. C'est très beau, très triste aussi...mais c'est sûrement pour cela que j'aime ce que tu écris. Il semblerait que ce soit dans la douleur que l'inspiration nous viens, il se pourrait que ce soit dans la tristesse que le texte s'épanouit. A bientôt et passe de très bonnes fêtes. Nat

Écrit par : nat | 27/12/2009

Répondre à ce commentaire

bin alors, je t'ai pas encore revu Chandler Bing;-)

Écrit par : marylène | 28/12/2009

Répondre à ce commentaire

Hay cositas, detalles que olvidamos a veces pero siempre nos deja una huella... que duele al principio pero con el tiempo solo queda un bonito recuerdo.
besos

Écrit par : Mariposa | 28/12/2009

Répondre à ce commentaire

coucou-bonsoir Sebastien
un coucou en passant par ici entre les deux fêtes.
après un Noel en famille et bientôt le n vel an avec des amis qui approche .
joli texte , eh oui certains paysages s'effacent , disparaissent ou d'autres restent aussi tant de divers paysages sur de nombreux chemins qui se croisent .
bon réveillon du n vel an et je te dis rendez vous en 2010 pour de nouvelles lectures en nos blogs .
A+ d' Emmanuel

Écrit par : autresrimes | 28/12/2009

Répondre à ce commentaire

bonsoir me revoila de retour d'un congé de noel bien fatiguant...c'est a cela que sert les congés non? se fatigué un peu! sourire

tu vas comment toi?

je t'embrasse xxxx

Écrit par : veronique | 29/12/2009

Répondre à ce commentaire

hello .....et merci..............bisous!!!

Écrit par : marylène | 29/12/2009

Répondre à ce commentaire

On n'oublie jamais vraiment, parfois on le croit, puis au détour d'une chanson, d'un mot, d'une odeur, ça ressurgit, parfois comme un diable à ressorts, un démon succube qui hante encore nos nuits et nous inspire des vers salutairtes prfois. Bonne fin de décennie, moussaillon. Les dieux te bénissent.

Écrit par : Edouard | 30/12/2009

Répondre à ce commentaire

BONNE ANNEE 2010

Écrit par : marylène | 30/12/2009

Répondre à ce commentaire

Ne jamais mélanger amour et amitié... Que cela soit dans un sens ou dans l'autre... C'est l'échec assuré... Pas très encourageant tout ça, hein... Mais bon, il reste les vrais amis...
Bizz...
Ju...

Écrit par : Petite Lune | 06/01/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.